Besoin d’informations liées au Covid-19 ? Voici quelques bonnes pratiques à adopter sur les pistes… Contactez-nous
Remonter

Qu’est ce qu’un domaine nordique

Comment fonctionne un domaine nordique ?

Les domaines nordiques se professionnalisent de plus en plus depuis plusieurs années, avec des équipes de pisteurs secouristes formés, pour les secours, l’accueil, le damage. La qualité de l’accueil et la communication évoluent.

Les signalétiques terrains sont de plus en plus travaillés, les pisteurs davantage sur le terrain, sur les pistes en journée.

La journée du pisteur secouriste nordique

Les pisteurs secouristes nordiques démarrent la journée en faisant un tour des pistes et des différents espaces, afin de vérifier que tout est en place, et ce, en lien avec le dameur qui a fait son travail sur l’ensemble du domaine soit la veille au soir, soit tôt le matin.

Ils communiquent ensuite les informations du jour sur les pistes ouvertes, la météo, l’état de la neige et autres informations importantes aux skieurs et partenaires via un outil commun a l’ensemble des domaines nordiques : ces informations sont mises à jour au quotidien et permettent aux skieurs de choisir en fonction des conditions leur lieux de glisse du jour. En effet, les conditions de ski de fond ne sont pas les même d’un domaine nordique a l’autre en fonction de l’exposition, l’enneigement, l’attitude. Ces informations journalières sont très importantes car les conditions évoluent tout au long de l’hiver pour que les skieurs organisent leur journée.

Les pisteurs ont un grand rôle d’accueil du domaine nordique, pour l’accueil et l’information des skieurs, notamment les novices, mais aussi la vente des Nordic Pass et parfois la gestion de la location de matériel.

Ils s’occupent de relever le balisage, qui par le vent ou la neige a pu être déplacé), effectuent du ré-enneigement si besoin sur des secteurs exposés au soleil ou aux pluies, des travaux divers sur les pistes et de la surveillance.

Dans la journée, les pisteurs secouristes nordiques interviennent si besoin sur des blessures ou accidents sur les pistes qui sont souvent des petits traumatismes, des malaises, en ski de fond il y a très peu d’accidents graves, c’est un sport très peu accidentogène ; les premiers secours étant prodigués aux skieurs par leurs soins. L’intervention se poursuit avec les pompiers et le transport vers une maison médicale ou l’hôpital, si cela est nécessaire en fonction de la gravité de la blessure et du profil du skieur.

En fin de journée, les pisteurs effectuent une fermeture systématique en refessant le tour du domaine nordique surtout en cas de brouillard, c’est primordial pour la sécurité, pour repérer des personnes éventuellement égarées, surtout sur les domaines nordiques éloignés des habitations.

Une vocation ?

Le métier de pisteur secouriste nordique est avant tout et pour beaucoup d’entre eux venu par passion de la montagne ou de la glisse. Quand on est pisteur on aime le ski de fond, on aime être sur les skis. Sur les domaines nordiques c’est très convivial, les gens ont le sourire, ce sont des domaines skiables de taille petite ou moyenne, le contact intime avec les skieurs et exceptionnel, agréable a vivre, le coté très humain derrière le ski de fond fait qu’on a envie d’y venir et surtout de rester.

Le contact avec le public est permanent, sympathique, ils sont appelés par leur prénoms, comme une grande famille et bcp de dialogue.

La sécurité des clients est assurée, les pisteurs secouristes nordiques sont des professionnels du secours et sont formés pour cela. Comme les accidents sont rares en ski de fond, les pisteurs pratiquent régulièrement pour être performants et s’entrainent souvent entre eux sur la gestion de traumatismes, malaise notamment et aussi sur la recherche ARVA (avalanches).

Télécharger

Pourquoi le damage des pistes de ski de fond est important ?

Les chutes de neige rythment la saison et les domaines nordiques s’adaptent complètement à elles, la matière première du ski de fond c’est bien la neige ! Les équipes de pisteurs secouristes nordiques l’observent et l’entretiennent quotidiennement, voici quelques secrets sur le damage !

Le rôle primordial du damage

Le damage est primordial car il va permettre de compacter la neige et ainsi la faire durer dans le temps, la neige compactée supportera mieux les pluies, fontes, gels, vents, soleil…Il permet d’apporter une belle finition des pistes, une qualité de glisse aux skieurs, d’effacer les « fausses traces » et « bourrelets de neige » notamment dans les descentes. Le damage se fait généralement en fin de journée pour que la nuit, le froid fige les pistes pour que la piste soit dure et glissante le lendemain. Quand des chutes de neige abondantes sont annoncées durant dans la nuit, le damage se fait le matin, pour que les skieurs ne skient pas dans 20/30 cm de neige fraiche. Les conditions de ski sont tributaires de la qualité de damage : c’est la notion de nivologie appliquée : ne pas damer à n’importe quel moment et toujours en étudiant les conditions météorologiques, les précipitations… Le matin, le fond doit être le plus dur possible, d’où l’importance de damer le soir et profiter du froid.

Quand le damage est fait le matin, après des chutes de neige, les conditions de ski sont différentes, les pistes sont plus molles, moins de glisse et les appuis des skieurs sont davantage sollicités et plus « fuyants ». On n’aura pas une piste « béton » comme on dit. Le but est donc d’avoir le plus possible un fond dur pour garantir des appuis et une glisse optimale au grand publics, skieurs confirmés ou occasionnels. Le but premier du dameur est la satisfaction des skieurs

La satisfaction des skieurs avant tout !

Le damage spécifique aux évènements/ courses ski de fond : Quand il y a des compétions sur les domaines nordiques, l’exigence de la qualité de damage demandée par les organisateurs et les compétiteurs est un cran supérieur au grand public : la vraie différence se fera sur les stades de départ et d’arrivée avec des obligations à traiter ces espaces de manière très qualitative. Il est parfois possible de créer recréer des nouvelles pistes pour ces évènements type championnats de France pour permettre les pistes habituelles accessibles au grand public. Certaines manifestations comme les courses de ski de fond longues distances (les courses de ski de fond dites « populaires ») demande que l’on ferme le domaine nordique en entier. Le travail sur ces évènements-là est plutôt sur la mise en place de filets et la signalétique, la sécurisation, déplacement de matériel pour les bénévoles. Le damage sur ces grands événements est proche de celui proposé chaque jour au grand public. La vraie différence se trouve quand les évènements sont au niveau national, le nombre de traces peut changer pour le ski de fond classique, la largeur des pistes peut changer aussi ? C’est toujours intéressant et motivant de préparer les pistes pour ces grands évènements.

Différents types de dameuses

Les dameuses ski alpin / ski de fond sont sensiblement les mêmes : une spécificité en ski de fond est la présence à l’arrière de la dameuse de traceurs pour dessiner sur la piste les 2 rails nécessaire à la pratique du ski de fond classique (pas alternatif). Il n’y a pas de treuils sur les dameuses ski de fond, car il n’y a pas de pistes très raides sur 700/800 mètres, ni de grands dénivelés sur les pistes de ski de fond. Certaines dameuses sont plus petites, 3.5 m / 4 m de large et sont utilisées en début de saison quand il n’y a pas beaucoup de neige et pour des endroits sur les pistes, un peu plus étroits.

Le Temps du damage

Le damage se fait exclusivement après la fermeture des pistes, il est interdit de le commencer quand des skieurs sont encore présents sur les pistes. Si la neige est molle et douce, le damage sera rapide (3/4h pour environ 30 km de pistes), mais quand les conditions météorologiques sont difficiles et que la neige est dure la dameuse roule moins bien et cela rallonge le temps de damage jusqu’à 1h / 1h30 selon les domaines nordiques. Toutes les pistes sont damées ainsi que les espaces pédagogiques, les pistes piétonnes sont généralement damées après chaque chute de neige.

Le plaisir des dameurs

Etre seul en plein milieu de la nature, au creux des montagnes, c’est vraiment un intérêt et une qualité de travail, même si ce sont donc des horaires spéciaux, la nuit, tard ou tôt le matin. C’est une passion pour les dameurs, avec des couchers de soleils exceptionnels, mais aussi des levers de soleil le matin, des chutes de neiges impressionnantes, qui se sentent privilégies. De temps en temps, les dameurs croisent des animaux, en fonction des lieux et de la saison, on peut croiser lors du damage en début de saison des cerfs, des chevreuils, des blanchots (animaux habituels de la moyenne montagne). Quand les skieurs sont plus nombreux au cœur de l’hiver, les animaux s’éparpillent davantage pour être au calme et sont donc moins visibles.

Anecdocte de dameurs

Une panne de dameuse en plein cœur du domaine nordique en pleine nuit n’est pas exceptionnelle ! Il arrive aux dameurs de devoir rentrer à pied au centre nordique et y retourner pour faire la réparation !

Le respect du travail de damage

Parfois, au matin, les pisteurs secouristes nordiques ont de mauvaises surprises et constatent des traces faites par des personnes venues marcher le soir sur les pistes de ski, après la passage de la dameuse, faisant des grosses fausses traces qui regèlent la nuit, et rendent les pistes in-skiables. Il y a des pistes piétons / raquettes sur les domaines nordiques, il est donc primordial pour la bonne cohabitation des différentes activités d’évoluer sur les espaces dédiées. Ne pas marcher ou être en raquettes sur les pistes de ski, c’est respecter le travail du dameur et aussi les skieurs qui payent une redevance ski de fond pour profiter des pistes bien préparées.

Choisir

un domaine nordique

Nos conseils

Où pratiquer

le ski de fond en Haute-Savoie?

24 spots à tester !

Translate »